Primo ! c’est la fidélité aux Institutions.

Après la présentation par Horizon Monaco d’une liste incomplète, sans autre programme que le dénigrement de notre démarche et l’instrumentalisation des institutions, Priorité Monaco se réjouit que les Monégasques aient désormais un choix clair pour la prochaine élection, tout en s’inquiétant sur le tour que prend la campagne. Communiqué.

Rappelons que Priorité Monaco, forte d’une liste unie et complète de 24 candidats et d’un soutien massif désormais de plus de 900 adhérents, a construit le programme qu’attendent les Monégasques en les associant dans une démarche positive d’écoute et de proposition.

En déclarant vouloir faire de la politique « autrement », les représentants de la liste HM se démarquent en effet de cette démarche, en agitant le spectre de la « vieille politique » que les compatriotes rejettent : batailles d’egos et chasse aux places en vue d’une improbable fusion avec le projet de liste UM, attaques personnelles, dénigrement de l’adversaire, désinformation

Faute de programme, les interventions de la liste incomplète se sont concentrées sur des propos inadmissibles dans la bouche de responsables politiques, sortants ou candidats, qui aspirent à représenter les Monégasques. A les entendre, Priorité Monaco mettrait en danger les institutions et la prospérité de la Principauté. Rien que ça !

Sur le sujet des Ordonnances Souveraines, nous nous sommes largement exprimés sur la décision de l’exécutif gouvernemental de sanctionner la candidature de Guillaume Rose. Rappelons que nos Princes, dans leur grande modernité, ont permis via la Constitution, la saisine du Tribunal Suprême pour contester une Ordonnance Souveraine. La possibilité de les commenter est donc un droit. En remettant en cause ce principe constitutionnel, ce sont nos adversaires qui mettent en danger nos institutions et font preuve d’un esprit particulièrement rétrograde. Pire, ils tentent insidieusement de suggérer un message d’opposition entre le Prince et notre démarche, ce qui constitue un manque de respect pour Sa personne et une violation de l’esprit de nos Institutions.

A Primo, nous considérons que nos Institutions ont fait leur preuve. Elles sont parfaitement adaptées à notre Pays. Nous en sommes les ardents défenseurs. Nous ne voulons pas jouer aux apprentis sorciers, comme certains, en demandant à les modifier pour affaiblir par voie de conséquence les pouvoirs du Prince.

Mais leur bon fonctionnement nécessite un Conseil National qui joue pleinement son rôle tel que prévu par les textes, rien que son rôle mais tout son rôle. Ce qu’il faut changer, ce n’est pas la Constitution, c’est donner au Conseil National une nouvelle équipe, car une Assemblée forte et unie est un gage de bon fonctionnement de nos Institutions.

À l’opposé, Horizon Monaco et sa liste incomplète assument vouloir prolonger la méthode de Laurent Nouvion et de son bilan désastreux, celle de la chambre d’enregistrement, d’un parlement greffier du gouvernement. Les Monégasques ont déjà fait les frais de cette méthode : Pénurie de logements, lois de désaffectation votées sans contreparties, abandon de la SBM…

Seule la Liste Unie Priorité Monaco, sur un socle de valeurs communes, saura remettre les Monégasques au cœur des décisions qui les concernent, avec un Conseil national fort, partenaire loyal mais indépendant du Gouvernement. Primo!, c’est la fidélité aux institutions.

On se dit tout