Pourquoi les PEP’S sont-ils destinés aux adhérents ?

Nous recevons de très nombreuses réservations pour les prochains PEP’S. Certains adhérents nous posent une question parfaitement légitime : « pourquoi ne pas ouvrir les PEP’S à tous les Monégasques »? Éléments de réponse. 

D’ordinaire, l’écriture d’un programme électoral est le fruit de discussions feutrées entre « sachants » et de compromis entre sensibilités différentes à l’intérieur d’un parti politique. Nous choisissons une approche différente en procédant par étapes : 

  • 1- Les dirigeants du Mouvement (les référents) ont élaboré une méthode de travail incluant les douze grands enjeux qui attendent Monaco pour les prochaines années, en les appuyant sur nos valeurs fondatrices.
  • 2- Au quotidien, les référents rencontrent tous les Monégasques de manière informelle, en ville, en privé ou sur leur lieu de travail et nous font partager, au sein du Mouvement, le ressenti et les attentes des compatriotes.
  • 3- Lors des réunions Pep’s nous allons à la rencontre de nos adhérents. En moins d’un mois, ils sont déjà près de 600, qui représentent la Principauté dans toutes ses dimensions. Ce sont des Monégasques qui croient en nous, qui partagent notre point de vue sur l’Europe, sur le logement ou la SBM, pour prendre quelques exemples qui nous différencient d’autres listes. La parole des adhérents est importante, car elle nous met à l’abri des solutions toutes faites et technocratiques. Notre point de vue : Nous avons besoin que le Conseil National représente « dans le réel »  la voix des Monégasques qui auront placé leur confiance dans notre liste. Rappelons que les compatriotes qui se retrouvent dans nos valeurs pourront adhérer sur place.
  • 4- Au fil de la campagne, les adhérents indisponibles lors des réunions PEP’S et tous les Monégasques qui le souhaitent peuvent poser leurs questions et nous adresser leurs propositions par mailpeps@primo-monaco.org

Pour autant, nous ne construisons pas le programme avec « tout le monde » et n’avons pas le projet d’en faire un attrape-tout démago. De surcroît, cette démarche des PEP’S qui mobilise beaucoup d’énergie et entraîne des frais importants, ne serait, en tout état de cause, pas envisageable à l’échelle de tous les Monégasques pour des raisons financières (rappelons que nous nous limitons strictement au plafond des dépenses de campagne) et logistiques.

Oui, nous représentons un socle de valeurs qui n’est pas compatible avec celles d’autres candidats déclarés, et nous l’assumons. Nous ne leur contestons absolument pas leur sensibilité, c’est la leur, elle est partagée par une frange de la population, soit. Mais nous n’avons pas besoin de les inviter pour aboutir à ce qui fera le programme de notre liste.
Pour autant, tous les Monégasques qu’ils soient adhérents ou non sont les bienvenus pour débattre de nos propositions telles qu’elles seront définies et présentées à l’issue des PEP’S par notre future liste.
Après l’écriture d’un programme qui NOUS ressemble, viendra le temps du partage lors réunions publiques ouvertes à tous les Monégasques, et par la publication de notre Projet.
Puis viendra l’heure du choix, le 11 février.
La parole des adhérents est importante, car elle nous met à l’abri des solutions toutes faites et technocratiques, et nous avons vraiment besoin que le Conseil National représente « dans le réel »  la voix des Monégasques qui auront placé leur confiance dans notre liste »

On se dit tout