Mobilité dans les logements domaniaux : Préparez vos cartons. Ou pas.

Depuis des années, les Monégasques attendent qu’on écoute leur besoin de mobilité en matière de logement domanial. Entre les procédures bureaucratiques et des offres déraisonnables du genre « vous pouvez avoir moins grand, mais c’est plus cher », tout semble soigneusement organisé pour immobiliser…la mobilité. Les demandes sont pourtant largement justifiées au gré des événements de la vie et poussent certains Monégasques à conserver des surfaces dont ils n’ont plus besoin.

Heureux hasard. A quelques semaines de l’élection et alors que Primo! vient d’annoncer que le logement (y compris la mobilité) sera au premier rang des priorités de nos réflexions, M. le Conseiller aux Finances vient de prendre conscience de l’urgence absolue du dossier et demande par courrier aux compatriotes logés dans les logements domaniaux de se faire connaître aux fins « d’adapter au mieux les mesures à envisager ».

Vous n’êtes pas obligés de faire tout de suite vos cartons. Pour l’instant, il ne s’agit que d’un « dénombrement ». Et pour les jeunes familles qui s’entassent dans un studio, on verra à la prochaine urgence.

En attendant que les mesures soient (concrètement) envisagées, PRIORITÉ MONACO proposera très bientôt aux membres du Mouvement de participer à son PEP Logement (Pôle d’Écoute et de Proposition) pour enrichir un programme réellement adapté aux besoins des Monégasques.

On se dit tout