Monégasques, mes chères et chers compatriotes,

En mai dernier, je vous faisais part de ma décision de retrouver ma liberté de parole. Comme je vous l’indiquais, en marge de mon retour dans le monde de l’entreprise, j’ai souhaité prendre le temps de vous écouter.

Dans mes différentes fonctions passées, au service de S.A.S. le Prince Souverain dans Son Gouvernement ou à la présidence du Conseil National, vous savez que je me suis toujours rendu disponible pour échanger avec les Monégasques ainsi qu’avec leurs familles qui me sollicitaient, et, si besoin, pour agir afin de les aider.

Ces derniers mois, j’ai senti de nouvelles préoccupations se faire jour. Qu’il s’agisse de la dégradation de la qualité de la vie quotidienne, de la pénurie de logements domaniaux, de l’avenir des casinos au sein de la SBM, de la préservation de la retraite des fonctionnaires, de la défense de notre patrimoine, du respect pour tous de la priorité nationale (dans la Fonction Publique comme dans le secteur privé, pour les entrepreneurs comme pour les commerçants), de l’évolution de notre Pays et notamment de la question européenne pour ne prendre que quelques exemples, j’ai entendu vos inquiétudes et le peu d’écho qu’elles semblent, selon vos témoignages, avoir auprès de ceux censés les écouter.

Ces inquiétudes, telles que beaucoup me les ont relayées, se doublaient souvent de marques sincères d’encouragement pour que je prenne part au débat qui s’ouvre pour l’avenir de Monaco.

Fort de mon expérience, je souhaite, aujourd’hui, vous associer à ma réflexion et partager l’espoir que je nourris pour Monaco.

Cette réflexion m’amène, et je sais ne pas être le seul, à considérer que la vie politique monégasque est à bout de souffle. Nous sommes nombreux à penser que le jeu des querelles de personnes, ainsi que le manque de perspective et de réel leadership, ont usé notre système représentatif tel qu’il est pratiqué, en dépit des efforts récents pour remettre l’Assemblée au travail.

Ma volonté est donc de rassembler le plus grand nombre de compatriotes autour de trois engagements sans compromis :

  • Remettre les Monégasques au cœur des décisions qui les concernent,
  • Veiller au respect de notre identité et de nos spécificités, sans jamais transiger sur notre souveraineté,
  • Redonner au Conseil National toute sa place dans nos Institutions, car c’est indispensable pour leur équilibre. L’Assemblée doit contribuer à une information exhaustive du Prince Souverain et par le vote des lois et particulièrement du Budget de l’Etat, peser sur le Gouvernement, afin de parvenir à une meilleure prise en compte de vos aspirations.

Aujourd’hui, cet espoir se traduit en acte. J’ai décidé de créer, avec vous, un grand Mouvement, ouvert à tous les Monégasques, sans distinction d’origine politique, d’âge, de conditions ou de parcours professionnel.

Ce grand Mouvement a un nom qui résume bien nos valeurs : « PRIORITÉ MONACO », dont le diminutif est « Primo ! », car vous serez toujours les premiers dans nos réflexions.

Une cinquantaine de personnalités référentes, de toutes sensibilités politiques, et pour beaucoup qui ne s’étaient encore jamais engagées, chacune légitime dans son domaine (dont la liste est consultable sur notre site internet www.primo-monaco.org), ont déjà choisi de s’engager dans « Primo ! ». Mais ce Mouvement ne prendra son sens qu’avec vous, qui deviendrez les véritables éclaireurs du changement.

La vie politique ces dernières années nous a déçus ? Réinventons-la, ensemble, pour compter vraiment et préparer le meilleur avenir pour nos enfants. Une douzaine de thèmes seront au cœur de nos réflexions, au travers de Pôles d’Écoute et de Propositions (les PEP’S), pour lesquels l’avis de chacun nous permettra d’élaborer un programme qui respecte nos valeurs. Sur tous les sujets qui nous préoccupent, votre avis est essentiel pour que Monaco avance dans la bonne direction.

« Priorité Monaco » est le lieu de votre expression, loin des solutions toutes faites de technocrates éloignés de vos réalités. Un mot d’ordre : « on se dit tout », que ce soit durant les réunions que nous allons organiser et au quotidien sur notre site internet et sur les réseaux sociaux. Je vous invite à rejoindre ce formidable élan de démocratie participative.

Avant même l’élection, nous devons montrer notre capacité de mobilisation, en dépassant les querelles passées. Cette adhésion massive, je vous propose, dès aujourd’hui, de l’apporter au Mouvement « Primo ! », en remplissant le bulletin joint ou en vous rendant sur notre site Internet. Vous pouvez aussi donner de votre temps pour devenir des éclaireurs du changement plus investis et nous aider à faire avancer nos propositions.

À titre personnel, en conduisant une liste, je vais me consacrer entièrement à faire aboutir nos propositions pour que, dès février prochain, vous vous sentiez à nouveau pleinement représentés au Conseil National. Vous pouvez être assurés que, cette fois encore, je mettrai tout en œuvre pour respecter les engagements que je prendrai devant vous, comme je l’ai fait notamment pour le logement en 2003, ou encore pour l’accession à la propriété aménagée dans les Domaines en 2008, et plus généralement pour la défense de notre modèle social et économique.

Monaco est à un tournant de son histoire. Parce que nous sommes fiers d’être Monégasques, que nous aimons notre Pays et que nous avons foi en son avenir, nous sommes tous les gardiens de ce modèle monégasque, derrière le Prince Souverain et dans le respect de nos Institutions. Votre mobilisation sera le seul moyen de peser utilement sur les décisions qui concernent notre futur et celui de nos enfants, en donnant la plus grande légitimité à vos représentants élus.

Certain que vous serez sensibles à la hauteur d’enjeux qui nous concernent tous, et dans l’espoir de vous compter parmi les membres de notre grand Mouvement, je vous prie de recevoir, Monégasques, mes chères et chers compatriotes, l’expression de mes très cordiales salutations.

Stéphane VALERI
Président Fondateur