Une Fonction Publique reconnue, au coeur d’un Service Public modernisé

Salle comble ce Mardi 31 octobre au Novotel pour la réunion PEP des adhérents consacrée à la Fonction Publique.

« Mobilisons-nous pour donner à tous les Services et à leurs équipes les meilleurs moyens pour qu’ils accomplissent au mieux leurs Missions. Cela passe par une juste prise en compte des aspirations des fonctionnaires et par notre capacité à inventer le grand Service Public de demain ». En ouvrant la séance, Stéphane VALERI a situé l’enjeu de cette réunion PEP qui réunissait plus de 120 adhérents, fonctionnaires et usagers de l’Administration mélangés, investis et inventifs dans leurs contributions. Des référents de choix ont déroulé les premières pistes d’un programme ambitieux : Patrick RINALDI, José BADIA, Brigitte BOCCONE-PAGES, Pierre VAN KLAVEREN et Guillaume ROSE.

Pour se préserver des solutions toutes faites et répondre aux vrais besoins tant des fonctionnaires que de tous les interlocuteurs de l’Administration, Primo ! recommande tout d’abord de « faire le point » par des mesures objectives : Audit de climat interne et satisfaction des usagers.

Mettre en place un Audit de Climat Interne dans l’Administration : Écouter avant d’agir

Primo! propose de mettre en place auprès de tous les fonctionnaires et agents de l’État un audit de climat interne qui abordera toutes les questions touchant au quotidien et aux perspectives de chacun dans l’Administration. On peut citer les sujets suivants : organisation, ambiance, formation, gestion des carrières, rémunération, conditions de travail, perspectives d’évolution et ouverture au changement, bien-être au travail, perception du management etc. Totalement anonymisée et confiée à un partenaire extérieur, cet audit est appelé à devenir un baromètre.

Renforcer le dialogue avec tous les utilisateurs du Service Public

L’Administration utilise depuis plusieurs années des indicateurs de satisfaction utiles mais non coordonnés, à usage strictement interne et limités dans leur champ. Afin d’établir un véritable dialogue avec tous les utilisateurs du Service Public, Primo! propose la mise en place d’un baromêtre global de satisfaction qui couvrira tous les aspects des politiques publiques, de manière comparable et objective.

Remettre à plat le statut des Fonctionnaires

Priorité Monaco prend acte de la désuétude de la Loi 975 sur le statut des fonctionnaires Monégasques, faute d’engagement des présidences successives du Conseil national depuis le dépôt d’un Projet de Loi en 2011, toujours pas voté à ce jour. Nous nous engageons, si sa liste Primo! est élue en Février à repenser le Projet pour offrir aux fonctionnaires un statut rénové qui permettra à la Fonction Publique d’être encore plus moderne, humaine et au service de Monaco et de sa population.

Valoriser le Parcours de chacun dans la Fonction Publique

Les référents du PEP, appuyés par les adhérents présents sont unanimes pour reconnaître que la gestion des « carrières » dans l’administration dysfonctionne. Les règles en place ne correspondent plus ni à la réalité des fonctions, ni au souhait d’épanouissement des personnels, ni aux besoins de la population.

Primo! propose de redéfinir la notion de « poste », en fonction d’une part des besoins réels (actuels et futurs) et, d’autre part, du projet personnel de chacun autour de la notion de « parcours ».

  • Mettre en commun les outils de planification entre le monde de l’éducation (quels métiers ?) et l’Administration (quels besoins futurs ?)
  • Dès l’entrée : détection des potentiels individuels et inscription, à moyen terme, dans la planification des besoins des services.
  • Prévision des départs et changements de postes suffisamment à l’avance pour que le relais avec le remplaçant soit pleinement opérationnel
  • Valorisation effective des acquis de l’expérience
  • Forte augmentation (+50% si besoin) des budgets de formation, en fonction des parcours de chacun.
  • Redéfinition des entretiens individuels dans une logique plus collégiale et constructive, tant pour le service que pour l’évolution du parcours de chacun.

Préserver le régime des retraites des Fonctionnaires

Alors que les fonctionnaires versent chaque mois leur quote-part de cotisation retraite, l’État n’a jamais abondé sa part, ce qui met en danger le système des retraites des fonctionnaires. Primo! est catégorique sur ce sujet : Faire des économies et demander des sacrifices à ceux qui ont consacré leur carrière au service du Pays sur le sujet des retraites est inacceptable.

Primo! s’engage sur:

  • La garantie du maintien du niveau des retraites
  • La garantie du pouvoir d’achat pour les retraités
  • Le maintien du dispositif « des trois classes » de bonification lors du départ à la retraite.
  • Le maintien du calcul du montant de la retraite sur la base des six derniers mois d’activité.

Primo ! propose la création d’un Fonds de Retraite des Fonctionnaires

  • Le Fonds serait créé en y incluant une partie du Fonds de Réserve Constitutionnel, après études d’actuaires.
  • Le fonds serait abondé chaque année par le Budget, en cas d’excédent
  • Le fonds ainsi constitué permettrait, à terme, de dégager le rendement nécessaire à financer les retraites
  • La gestion du FRF serait confiée à l’équipe en charge du FRC, avec les moyens nécessaires à assurer cette mission.

(Mieux) faire respecter la Priorité Nationale

Les exemples abondent de recrutement qui, de facto, correspondent à des profils étrangers, alors que les ressources existent dans la communauté Monégasque. Rappelons quelques évidences auxquelles Primo! reste attaché :

  • Un poste doit être, en priorité ,occupé par un Monégasque.
  • En cas d’impossibilité, un agent de l’État peut occuper, momentanément, le poste.
  • La hiérarchie de la « priorité » est inchangée et sera appliquée : Les Monégasques, puis les conjoints de nationaux, les résidents…

Dans les faits, on devra orienter les « parcours » de telle manière que le principe de Priorité soit appliqué, en donnant aux compatriotes la capacité d’accéder aux postes qu’il pourra prétendre occuper. Là encore, il s’agit de planification et de formation y compris pour les nouveaux entrants.

Se donner les moyens d’une politique de Ressources Humaines à la hauteur des nouveaux enjeux

Armée de nouveaux indicateurs (Audit de climat interne) et sur la base redéfinie des besoins des services et de la gestion des parcours individuels, la Direction des Ressources Humaines devra disposer de moyens humains et matériels renforcés, actuellement insuffisants, à la hauteur de sa mission d’accompagnement élargie.

Reconnaître à sa juste valeur l’engagement de chacun dans son parcours au service de l’Administration

La reconnaissance est avant tout collective, car c’est bien le Service Public dans son ensemble qui participe aux bons résultats de la Principauté. En conséquence, en année d’excédent, Primo! propose de pérenniser et de  doubler la prime annuelle exceptionnelle de fin d’année. D’un coût annuel d’un peu plus de un million d’euros, sa revalorisation resterait inférieure, par exemple, aux subventions accordées à certains événements.

A titre individuel, outre la revalorisation de l’indice, en accord avec l’augmentation réel du coût de la vie, l’idée même de « Parcours » est intimement liée à l’idée de progression et de réussite du fonctionnaire dans ses missions. Primo! en appelle à la reconnaissance effective du mérite dans la progression du Parcours Individuel, notamment par des évaluations collégiales objectives.

Créer Le Pavillon du Service Public : Un lieu central au service de tous

Primo! propose de construire, sur le dernier îlot des « délaissés », appelé Charles III (après l’Îlot Pasteur) un immeuble regroupant de nombreux services établis actuellement de manière disparate sur le territoire de la Principauté : le « Pavillon du Service Public ».

Cette solution offre de nombreux atouts :

  • Regrouper en un lieu unique les services en contact avec le public
  • Rationnaliser les locaux et équipements pour les services de l’Administration regroupés
  • Faciliter la circulation de l’information entre services
  • Remettre les surfaces libérées dans le circuit des locaux domaniaux particulièrement destinées aux Monégasques porteurs de projets

Faciliter l’accès au Service Public et généraliser les formalités en ligne

Sans attendre la réalisation du « Pavillon du Service Public », qui permettra d’humaniser et de faciliter le contact avec l’Administration, tout doit permettre de fluidifier les formalités, en particulier par l’accélération des projets de l’Administration Électronique. Primo! proposera très bientôt une série de mesures dans ce sens.

 

 

 

 

 

 

 

On se dit tout