Éloge de la transparence

Le Mouvement « Priorité Monaco » se réjouit, par principe, et parce que c’est dans son ADN même, de toute démarche visant à rendre transparente la vie politique de la Principauté.

Dans ce contexte, Primo! accueille favorablement le vote de la Loi visant à conforter la moralisation des conditions de financement des élections, et en particulier  :

  • La définition d’un plafond raisonnable de dépenses permettant d’éviter les abus, tout en proposant une campagne de qualité aux Monégasques
  • Le plafonnement des dons, dans la globalité de la campagne et par donateur
  • La transparence de l’origine des fonds, pour rester à l’abri de toute influence déplacée

Cette « transparence » étant due aux Monégasques, Primo! regrette que ce juste principe de moralisation ait fait l’objet, par certains, d’une tentative d’instrumentalisation purement électoraliste, comme l’avait déjà été la proposition de loi sur « les inéligibilités ».  En effet, cette Loi vivement attendue pour les futures élections vise à s’appliquer immédiatement. Les élus de deux listes participant à l’élection ont voulu changer les règles du jeu en cours de route, en soutenant des niveaux de dépenses « au rabais », au détriment d’une campagne de qualité à laquelle les Monégasques ont droit.

En toute transparence, nous avons basé notre campagne sur le plafond réglementaire de 320.000 euros.

Nos compatriotes ne seront pas dupes. Le Gouvernement Princier s’est d’ailleurs justement opposé à ces manœuvres, en refusant de modifier l’actuel plafond des dépenses. Les efforts pour priver les Monégasques d’une campagne à laquelle ils ont droit ont échoué. Ils ne font que renforcer les référents et les déjà centaines d’adhérents de Priorité Monaco dans leur volonté de conduire une large campagne d’écoute participative et de proposition. En toute moralité et en toute transparence.

1 Comment

  • Cicero bernard
    Publié 11 octobre 2017 12 h 04 min 0Likes

    Bonjour !
    On se dit tout? Ça veut il dire que l’on peut exprimer ne serait ce qu’un sentiment ? Si oui , je voudrais exprimer fortement ma désapprobation ou plutôt une forme de colère ( contenue) en regardant la liste des référants ,d’y trouver des gens qui n’ont rien fait pour aider les Monégasques,, qui ont même , on peut le dire, participes par leur inaction à faire « le mal », qui ont « tapés  » sur notre façon de penser et de lutter,qui ont tapés sur la ou les personnes qui nous représentaient et , aujourd’hui, je les vois en référants , référants de quoi ? De leur inconstance , de leurs vestes à doublures interchangeables …? Pour nous , pour moi, qui sommes « fidèles  » à une idée de notre société ,représentée par notre mouvement , cette situation d’avoir peur de tourner le dos ne me fait pas voir l’avenir sereinement, quant un homme ou femme tourne sa veste à la vitesse d’une girouette , on ne peut me demander d’être confiant !

On se dit tout