Éducation : Investissons pour l’avenir de nos enfants

« Quelle est la première partie de la politique? L’éducation! La seconde? L’éducation! La troisième? L’éducation ». C’est par cette phrase de l’historien Michelet citée par Stéphane VALERI que s’est ouverte le Pep consacrée à l’éducation. Parents et enseignants étaient venus en nombre le 14 novembre pour échanger avec les référents Primo! en charge de ces questions (Philippe DAVENET, Brigitte BOCCONE-PAGES, Christophe ROBINO, Corinne BERTANI, Sabine MESNIER) sur un mot d’ordre : Tout faire pour permettre l’épanouissement harmonieux de nos jeunes et accompagner leurs parents, qu’il s’agisse d’enseignement, de pratique sportive ou de la prévention des comportements à risque. Extraits, avec quelques unes des mesures qui seront inscrites dans le programme de Priorité Monaco.

Valorisons notre communauté éducative

La Principauté dispose d’une communauté éducative exemplaire dont les missions et les parcours méritent d’être valorisés à leur juste valeur. Bien entendu, les propositions  concernant les fonctionnaires (maintien du régime des retraites, statut, doublement de la prime de fin d’année à 600 euros, valorisation du parcours…) s’appliquent entièrement aux enseignants Monégasques. Plus spécifiquement, Primo ! proposera dans son programme, entre autres, les mesures suivantes :

  • Amélioration du système d’évaluation (inspections) concernant les enseignants Monégasques afin de permettre une meilleure évolution de leur carrière dans l’enseignement. À cette fin sera proposée la création d’un Centre de Formation du Second Degré, comme cela existe déjà pour le premier degré.

Améliorons la vie quotidienne des élèves

Après la numérisation des outils pédagogiques, déjà largement entamée, il convient de s’attaquer au poids des cartables, préjudiciable à la santé des enfants en prolongeant cette évolution jusqu’à la dématérialisation des manuels des élèves.  Par ailleurs, on devra prévoir, dans les nouveaux établissements scolaires, des espaces individuels de rangement (casiers) pour chacun.

Aidons nos enfants dans leur orientation scolaire

Priorité Monaco propose que les efforts consacrés à l’orientation des jeunes soient renforcés.

  • Agora des Métiers : Avec la Journée des Métiers pour les 3ème à prévoir sur une journée mais avec 2 niveaux et l’extension de ces deux Journées aux classes de 1ère du Lycée sur une autre période de l’année scolaire.
  • Élargissement des missions du CIEN (Centre d’Information de l’Éducation Nationale) par l’augmentation de ses moyens : étude prospective sur les métiers d’avenir en Principauté, coaching des élèves, revalorisation de métiers manuels…
  • Renforcement des moyens matériels et humains de la Cellule d’Insertion des Diplômés.

Favorisons les études de nos jeunes

Comme évoqué dans notre Plan JEM (Jeunes & Monégasques), nous devons permettre aux étudiants Monégasques de prolonger leur parcours scolaire dans les meilleures conditions. Nul besoin d’Erasmus, il suffit de volonté politique. Voici les mesures qui seront inscrites au programme de Priorité Monaco :

  • Augmentation de 50% du montant globaldes bourses, qui représentent actuellement à peine 0,2% du budget de l’État, 2,8 M€ (soit en moyenne 400 euros/mois par étudiant). Par ailleurs, le calcul du montant des bourses alloué prendra mieux en compte les critères d’éloignement et les frais réels (actuellement le montant est le même qu’on étudie dans le Var ou sur un autre continent). Le surcoût pour le budget de l’État, d’un peu plus d’un million d’euros représenterait l’équivalent des subventions accordées à certains événements éphémères de la SBM. Cette augmentation des bourses permettrait également de mieux prendre en charge les frais d’inscription du système Erasmus.
  • Création de classes préparatoires rattachée au Lycée Albert 1°, à la fois dans l’intérêt de nos jeunes et pour la notoriété du Lycée.

Luttons contre les comportements à risque, les addictions et le harcèlement.

Ces questions (évoquées également lors du PEP Social et Santé) sont trop souvent sous-estimées. Priorité Monaco souhaite placer les addictions au rang de Cause Nationale de Santé Publique.

Les comportements à risque, les addictions et le harcèlement à l’école doivent faire l’objet d’une politique volontariste :

  • Formation, prévention avec des outils pédagogiques et de communication adaptés.
  • Renforcement (avec la réserve civile) des mesures de surveillance aux abords des établissements scolaires
  • Adaptation de la politique répressive et pénale aux réalités auxquelles sont confrontés les jeunes (victimes et initiateurs des troubles)

Facilitons la pratique sportive, y compris dans les activités ludiques pour développer le sport du quotidien

Dotée de clubs et associations de haut niveau, la Principauté souffre du manque de place et de la disponibilité des installations pour le sport du quotidien. Le « sport ludique » est trop souvent impossible à pratiquer par les familles Monégasques.

Priorité Monaco propose :

  • De créer de nouveaux espaces réservés à la pratique du sport du quotidien, à l’occasion de la rénovation du stade Louis II, de la restructuration du stade des Monegheti et de la nouvelle installation au Devens.
  • D’assouplir les procédures d’attribution et de réservation des installations
  • De favoriser l’accession pour tous au sport du quotidien, sans recherche excessive des performances et de l’élitisme
  • D’optimiser l’organisation des filières sportives à Monaco, y compris pour le Sport élite.
  • De proposer des Forfaits Découverte limités dans le temps afin de pouvoir s’initier à une activité sportive

On se dit tout