Communiqués de Guillaume Rose et de Priorité Monaco

«  Une O.S. prise suivant une délibération du Conseil de Gouvernement, présidé par le Ministre d’Etat, a mis fin aux fonctions de Guillaume Rose en tant que Directeur du Tourisme et des Congrès à la suite de l’annonce de sa candidature sur la liste « Priorité Monaco ». Communiqués croisés de Guillaume Rose et du Mouvement Primo!

Communiqué de Guillaume ROSE

« Au service exclusif de mon Prince et de mon Pays, j’ai été nommé Directeur du Tourisme alors que j’étais déjà Conseiller National. J’ai ensuite été candidat aux élections nationales de 2013 dans les mêmes conditions sans jamais contrevenir à la bonne marche de mon service. J’ai également eu l’immense honneur d’avoir été fait Chevalier de l’Ordre de Saint Charles pour mon action d’élu des Monégasques. Depuis, il n’y a pas eu d’évolution législative concernant une éventuelle incompatibilité avec mon poste.

Après la stupéfaction devant la brutalité de cette nouvelle, je me réserve donc le droit d’entamer toute procédure utile devant le Tribunal Suprême. Je rappelle que la Constitution, dans son Article 54, confère le droit à chaque Monégasque de se présenter librement aux élections nationales et fixe la liste des postes incompatibles, sur laquelle le poste de Directeur du Tourisme n’a jamais figuré.

Je veux enfin remercier les très nombreux Monégasques qui déjà me témoignent leur soutien depuis l’annonce de cette nouvelle. Je tiens à les assurer que cet événement n’entame en rien mon engagement pour eux et notre pays.»

Communiqué de Priorité Monaco

Cet événement est une atteinte grave à la liberté garantie par la Constitution aux Monégasques de se présenter aux élections nationales. Cette situation inédite pourrait être interprétée comme une immixtion de l’exécutif gouvernemental dans la vie politique et démocratique de notre pays.

Stéphane Valeri lors de la présentation de la liste Priorité Monaco pour les élections nationales, s’est exprimé dans son discours sur le contexte de ce début de campagne électorale en déclarant : « l’adversité se met en place ».

 Au-delà du cas personnel de ce fonctionnaire dont la qualité du travail est pourtant largement saluée tant à Monaco qu’à l’étranger, c’est la question de la liberté d’opinion et d’engagement des fonctionnaires pour leur pays qui est posée. Rappelons que la Fonction Publique emploie plus de 1400 compatriotes qui entendent exercer leurs droits sans se faire influencer.

S’ajoutant à d’autres événements récents, « Priorité Monaco » exprime son inquiétude quant à la tournure de la campagne électorale. Nous assurons Guillaume Rose de notre totale solidarité et sommes plus que jamais fiers de le compter parmi nos candidats. »

Nous sommes confiants, le 11 février, les Monégasques exerceront pleinement leur liberté de vote.

NB

Lorsque Guillaume Rose devient Directeur du Tourisme en 2011, il est déjà Conseiller National. Lorsque celui-ci se présente aux élections nationales de 2013, sa candidature ne souffre alors aucune objection. Entre temps, ni les règlements ni les lois n’ont changé. Ce poste occupé par notre colistier ne rentre pas dans le champ des incompatibilités.

1 Comment

  • raimbert
    Publié 25 novembre 2017 9 h 26 min 3Likes

    triste triste allez guillaume !!!

On se dit tout